mercredi 10 avril 2013

I comme insolite


Je transcrivais l'acte de mariage de Jean Filhon et de Catherine Dabadie, qui eut lieu le 2 décembre 1812 à Pau, lorsque je tombai sur la phrase suivante : "fille majeure de vingt un ans du sieur Pierre Jacques Dabadie marchand et de dame Philippe Bauhorry son épouse"(1). Oui, vous avez bien lu : Philippe ! Rien à voir, a priori, avec les actuels débats sur le mariage pour tous. Peut-être avais-je mal lu ?

Source Photopin
 C'était au début de mes recherches généalogiques, mais j'avais déjà acquis le réflexe de vérifier, autant que faire se peut, toute information avant de la saisir dans ma base de données. Je cherchai aussitôt l'acte de baptême de Catherine, dont la date était indiquée dans l'acte de mariage.

Le vicaire de la paroisse Saint-Martin n'est guère prolixe, mais le doute n'est pas permis : "L'an mil sept cent quatre vingt dix et le treize octobre est née et a été baptisée Catherine fille légitime de Pierre Jacques Abadie m(archan)d et de Philipe Bauhorry"(2). Je note au passage la variante du nom de famille Dabadie. Le prénom insolite de la mère m'est bien confirmé.

L'acte de décès de Catherine, rédigé en octobre 1825(3), confirmera à nouveau ce prénom de Philippe que je croyais exclusivement masculin.

La consultation des registres de la ville de Pau était à l'époque (fin 2009) une épreuve pour les nerfs, avec chemins d'accès tortueux, temps d'affichage plus que longuets, maniement hasardeux du zoom… Sans compter que les archives des autres communes des Pyrénées-Atlantiques n'étaient pas encore disponibles. Et je ne parle ni du Gers, ni des Hautes-Pyrénées, dont j'attends toujours avec impatience la mise en ligne.

Bref, je n'ai guère exploré cette branche pour l'instant et j'ignore si ce prénom insolite pour une femme est un cas isolé dans la famille Bauhorry.


(1) Archives de la communauté d'agglomération Pau-Pyrénées 1 E 58 vues 55 et 56/61
(2) Archives de la communauté d'agglomération Pau-Pyrénées GG 62 vue 105/140
(3) Archives de la communauté d'agglomération Pau-Pyrénées 1 E 100 vue 45/58

1 commentaire:

  1. J'ai un assez grand nombre de Philippe féminines dans mon ascendance poitevine aussi :)

    RépondreSupprimer