samedi 13 avril 2013

L comme lithographe


C'est le métier d'Albert Rémi Louis Letourneau lorsqu'il se présente au conseil de révision en 1894, à Angers.

Source Photopin

Il était né à Château-Gontier (Mayenne) vingt ans auparavant, mais il semble que la famille soit venue s'installer à Angers (Maine-et-Loire) dans les années qui suivirent, car elle ne figure plus sur les listes du recensement de 1876. Le père, Louis Aubin, est qualifié de peintre décorateur dans l'acte de naissance de son fils.

Le registre matricule d'Albert Letourneau comporte cette mention qui a attiré mon attention, sous la rubrique Décision du conseil de révision et motifs : "Dispensé, ouvrier d'art (art. 23)". Il est néanmoins incorporé l'année suivante au 135e régiment d'infanterie de ligne, où il séjourne du 14 novembre 1895 au 22 septembre 1896. À cette date, il est "envoyé dans la disponibilité" avec un certificat de bonne conduite.

Sur la même feuille, je lis un peu plus loin : "A justifié à l'âge de 26 ans avoir satisfait aux conditions prévues par l'art. 32 du décret du 23 novembre 1889".

J'ai voulu en savoir davantage. Merci Internet, en quelques minutes, j'avais accès à un article faisant référence à ce décret et renvoyant précisément à l'article 23 de la loi du 15 juillet 1889 sur le recrutement de l'armée.

De quoi s'agit-il ? Des obligations militaires qui s'imposent alors à tout homme valide de 20 ans à 45 ans :
  • 3 ans de service dans l'armée active,
  • 7 ans dans la réserve de l'armée active,
  • 6 ans dans l'armée territoriale,
  • 9 ans dans la réserve de l'armée territoriale.

Le système du tirage au sort permet de n'accomplir qu'une année de service actif au lieu des trois ans initialement prévus. Ceux qui sont versés dans la réserve de l'armée active retournent à la vie civile, mais sont tenus d'effectuer régulièrement des périodes d'exercice.

Enfin, un système de dispenses prévoit les cas où les jeunes gens sont renvoyés dans leur foyer après une année passée sous les drapeaux : fils aînés de famille nombreuses et soutiens de famille, instituteurs, étudiants, séminaristes… et jeunes gens exerçant des industries d'art ! Nous y voilà !

Albert Letourneau est lithographe, il exerce donc un métier d'art. Rappelons que la lithographie est une technique d'impression qui permet de reproduire en de nombreux exemplaires un dessin tracé à l'encre ou au crayon gras sur une pierre calcaire. Le procédé a été utilisé dès le XIXe siècle pour illustrer les récits de voyages ou pour imprimer des affiches. Encore une piste à explorer, la généalogie est un voyage sans fin…

Albert Letourneau effectue une dernière période d'exercice dans l'armée territoriale en mai 1910. Il décèdera à Ingrandes (Maine-et-Loire) à l'âge de quarante ans, le 8 octobre 1914.

1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas tous ces motifs de dispenses !
    Bon week-end.

    RépondreSupprimer