lundi 6 mai 2013

Pari tenu


Eh bien voilà, c'est fait, j'ai réussi à poster un billet par jour, du lundi au samedi, pendant tout le mois d'avril, et à trouver un sujet pour chaque lettre de l'alphabet. Ouf !

Source Photopin

Au passage, j'ai testé ma mémoire. Certains comptent les moutons dans l'obscurité en attendant le sommeil, je passais mentalement ma liste en revue : A comme abjuration, B comme broyeur de couleurs, C comme climat normand… et ainsi de suite jusqu'à ZZZZZ !

J'ai pleinement apprécié les outils fournis par les nouvelles technologies : consulter les sujets du jour, sur mon iPad, grâce à Scoop.it! et au wifi, dans un hall d'hôtel à Tokyo, c'est quand même quelque chose. Et pendant ces premiers jours d'avril, mes textes paraissaient gentiment à l'heure prévue, sans que j'aie à m'en soucier davantage (merci l'option "planifier").

J'ai lu avec plaisir les nouvelles parutions de mes blogs favoris et j'en ai découvert de nouveaux, tout aussi passionnants. J'ai tenté d'imaginer les hommes et les femmes qui se cachaient derrière leurs mises en ligne, je leur ai prêté une voix, j'ai regardé leurs illustrations et j'ai parfois fouillé un peu, pour découvrir les messages des mois précédents. Je n'ai pas encore tout lu (plus de 1200 textes, paraît-il), mais j'ai bien l'intention de continuer.

J'ai appris : sur les terroirs, sur les métiers (et même sur une fabrique de papier à cigarettes), sur les prénoms anciens, sur l'ADN mitochondrial, sur les pratiques des généalogistes d'aujourd'hui et sur les mœurs de leurs ancêtres, mille détails qui font le sel de ces recherches.

J'ai vérifié qu'une certaine forme de contrainte est un excellent stimulant, qu'avec un peu d'imagination je surmontais sans trop de mal les difficultés (j'ai finalement trouvé des sujets pour illustrer le K, le W ou le Z, qui m'inquiétaient au départ), que la pratique quotidienne est l'un des secrets de l'écriture…

Et puis, j'ai regardé d'un œil nouveau les données accumulées depuis quatre ans sur mes étagères et dans mon ordinateur. J'ai corrigé au passage quelques erreurs, exploité des informations qui m'avaient dans un premier temps échappé, poussé plus loin mes investigations, noté les sujets à approfondir… Bref, le bilan est plus que positif. Un grand merci à Sophie Boudarel, qui est l'instigatrice de ce défi.

Et c'est reparti pour de nouvelles aventures généalogiques. Un autre challenge est d'ores et déjà annoncé pour juin 2014, j'espère bien convaincre une ou deux amies (elles se reconnaîtront) d'y participer. D'ici là, retour à un rythme moins échevelé, je vous donne rendez-vous lundi prochain pour un nouveau billet.

Post scriptum : J'envisage sérieusement l'acquisition d'un correcteur orthographique et grammatical de qualité, histoire de ne pas laisser échapper ces petites imperfections qui me râpent les nerfs, on ne se refait pas !

5 commentaires:

  1. Bonjour Dominique,

    Merci pour ce bilan. Ce fut un réel plaisir de vous lire. J'ai beaucoup appris, notamment sur les anciens métiers.

    Je suis heureuse de vous compter pour la prochaine aventure avec, je l'espère, deux coreligionnaires en plus ;-)

    Sophie

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, l'orthographe ou la fatigue m'ont quelquefois joué des tours, et pourtant, j'essaye de faire attention. Cela fait partie des plaisirs de bloggeur :)
    Je vais pouvoir me mettre enfin à la lecture des centaines d'articles!!
    Au plaisir de te lire,
    Benoît
    MesRacinesFamiliales

    RépondreSupprimer
  3. Quel agréable bilan, et quelle joie de retrouver comme tous les lundis ton billet. Ne sois pas trop dure avec toi même, tu laisses passer bien peu d'erreurs. En règle générale, je crois que nous avons tous un niveau d'exigence bien supérieur à celui qu'on trouve ailleurs sur internet, la qualité au niveau de la forme a été aussi impressionnante qu'au niveau du contenu tout au long du mois.
    Quant à la pratique quotidienne, je suis bien d'accord qu'elle est la pierre angulaire d'un expérience positive dans l'écriture.
    Merci encore de me rappeler combien certains outils, comme l'Ipad, sont pratiques. Depuis qu'on m'a dérobé le mien, j'ai un peu de mal à rester connectée. Mais peut être est ce un bien :)
    Bonne semaine et à lundi prochain, j'en suis déjà impatiente

    RépondreSupprimer
  4. Ça doit être quelque chose d'être au Japon et de voir ses articles partir à temps ! faut être méthodique et bien organisé, comme un généalogiste !
    Bravo Dominique

    RépondreSupprimer
  5. Un grand merci pour ce bilan très agréable ! Bien sûr nous avons tous beaucoup de retard de lecture, mais que de plaisir, à la fois dans l'écriture et comme vous le dites dans la découverte d'autres domaines de généalogistes. A bientôt donc !

    Odile, des Cerisiers de l'Aube

    RépondreSupprimer