lundi 14 avril 2014

Nettoyage de printemps


Je ne sais pas chez vous, mais chez moi les magazines ont une forte propension à envahir l'espace. Surtout lorsque les centres d'intérêt ne manquent pas, photographie, décoration, économie, informatique, généalogie, voyages…

Dans un premier temps, ils s'empilent de part et d'autre du bureau. Cela commence de façon insidieuse, à gauche ceux qui viennent de paraître et dont la lecture n'est pas encore achevée, à droite ceux déjà lus, qui comportent nombre d'articles intéressants et qui, à ce titre, justifient d'être précieusement conservés.

Au début, rien de grave. Quelques millimètres de plus, à chaque fois.

Prenons par exemple la Revue française de généalogie : un numéro tous les deux mois, plus un numéro spécial de temps en temps, pas de quoi s'affoler… Oui, mais cela va bientôt faire cinq ans que j'ai créé ma première fiche Heredis, et j'avais commencé à m'intéresser à la généalogie deux ans auparavant. Il y a donc (il y avait, en fait) dans la pile des numéros datant de 2007 ! En 2014 !

Vous connaissez le livre de Marcia Davenport(1), "Les frères Holt" ? Leur maison new-yorkaise est peu à peu envahie par les piles de journaux et de magazines, qui forment au fil du temps d'improbables remparts contre l'hostilité du monde extérieur, ne laissant qu'un espace de plus en plus étroit, jusqu'à l'effondrement final dans lequel les deux héros meurent étouffés… Je ne veux pas finir comme ça !

Source Icon Archive

J'ai donc décidé de reprendre les numéros un par un,  de scanner les articles qui présentent une utilité certaine dans le cadre de mes recherches, de créer dans mon navigateur favori des signets vers les sites Internet qui m'intéressent… et de mettre enfin à la corbeille ces fameux magazines (que j'avais lus de la première à la dernière ligne lors de leur parution). Ouf ! En deux jours, c'était réglé.

Cette démarche m'a par ailleurs permis d'extraire de cette somme d'informations celles qui me paraissent les plus pertinentes en l'état actuel de mes recherches : sur les ancêtres protestants, les archives scolaires, la hiérarchie des laboureurs, les registres des hôpitaux parisiens, les photographies anciennes, la justice gracieuse, la symbolique militaire…

Je dis ça parce que, lors de leur parution et en dépit de leur intérêt, certains articles ne correspondent pas nécessairement aux préoccupations du moment. Un petit retour en arrière de temps en temps permet de récupérer les informations qui auraient échappé à une première lecture. La démarche ne consiste donc pas uniquement à faire place nette, elle permet également d'actualiser ses connaissances.

Bon, ce n'est qu'un premier pas, mais qui va dans la bonne direction, même si le "zéro papier" n'est pas encore pour demain !


(1) Marcia Davenport, Les frères Holt, traduit de l'anglais par F. de Bardy, Le Promeneur, 519 pages, ©1954, 1982, by Marcia Davenport, ©1954, Éditions Les Presses de la Cité, pour la traduction française, ©1992, Éditions Gallimard, pour la présente édition

9 commentaires:

  1. Je vois très bien de quoi vous parlez ...
    Pourriez-vous m'indiquer dans quel numéro vous avez trouvé l'information sur la hiérarchie des laboureurs ? Ayant de nombreux laboureurs dans mon arbre cela m’intéresse fortement.

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'article sur la hiérarchie des laboureurs, signé par Paul Delsalle, maître de conférences en histoire à l'université de Besançon, est paru dans le numéro 187 d'avril-mai 2010 de la RFG.

      Supprimer
    2. Oulah j'étais pas encore abonné :) Je vais voir pour le commander. Merci

      Supprimer
  2. Au lieu de jeter , donner ........

    RépondreSupprimer
  3. Trop tard pour cette fois, mais j'y penserai à la prochaine occasion !

    RépondreSupprimer
  4. Pour ma part j'ai opté pour une indexation des sujets sur Excell. Garder toutes les RFG ça peut se discuter, pour l'instant c'est ce que j'ai fait. L'essentiel de mes lectures est loco-régionale : Herage, le Picton, les bulletins municipaux, le CCHA ou la Société des Sciences de Chatel'. Idem j'ai indexé les sujets sur un tableau excel avec le numéro de la revue. J'essaie de le faire au fur et à mesure. Idem pour les livres. C'est très efficace, je ne perds rien. Je retrouve tout. Pour ces publications là pas question de scanner, ni de jeter. Je suis trop à l'affut des anciens numéros dans les brocantes !
    Bon courage pour ce coup d'balai !
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toute la différence entre ceux qui ont une maison avec caves et greniers et ceux qui habitent un appartement…

      Supprimer
    2. C'est vrai et ô combien ! D'autant plus que les enfants grandissant, les pièces se libèrent et leurs étagères aussi !

      Supprimer
  5. Je me reconnais très bien dans ce que tu écris. Pas de scan pour moi, car je passe déjà beaucoup de temps sur écran et que c'est finalement plus reposant pour les yeux de lire sur papier. Mais il faut de la place...

    RépondreSupprimer