lundi 5 mai 2014

Une lecture qui réveille les neurones

J'ai récemment fait un tour dans l'une de mes librairies favorites et, en flânant au rayon Histoire, j'ai aperçu un titre qui m'a interpellée : "Idées reçues sur la Première Guerre mondiale"(1).

L'auteur, François Cochet, docteur en histoire, est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Lorraine et (dixit la notice) spécialiste des conflits contemporains et de l'expérience combattante.


Après avoir lu la quatrième de couverture, jeté un œil sur le sommaire et parcouru quelques lignes, j'ai décidé de l'acheter. Et achevé ma lecture dans le jour qui a suivi !

Le livre passe en revue vingt-quatre idées communément admises sur le conflit, en autant de courts chapitres regroupés selon quatre thématiques :
  • Les prémices de la guerre,
  • Un nouveau type de guerre,
  • Hommes et chefs,
  • De l'après-guerre à aujourd'hui.

 Ne croyez pas que l'auteur cherche à contredire systématiquement les idées reçues sur le sujet. Il s'attache plutôt à les nuancer de façon argumentée, en récusant toute simplification excessive.

Il introduit à cette occasion une distinction fondamentale entre le travail de l'historien, qui s'appuie sur des données objectives, souvent chiffrées, en cherchant à replacer les faits dans leur contexte, et ce qu'il appelle la "dimension mémorielle", qui fait davantage appel à l'émotion et au ressenti.

Je ne vous cache pas que l'auteur n'est pas toujours tendre avec les médias et leur façon de présenter la guerre de 1914-1918. La phrase qui l'énerve le plus, parce qu'inlassablement reprise chaque année à la même date : "les combattants sont partis la fleur au fusil".

Bref, à lire pour se réveiller les neurones. Je conseille à ce propos tout particulièrement le chapitre intitulé : "Ce fut principalement une guerre de tranchées". On y apprend à se méfier des images qui viennent spontanément à l'esprit quand on entend certains mots. La réalité est souvent beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît.



(1) François Cochet, Idées reçues sur la Première Guerre mondiale, Éditions Le Cavalier bleu, 2014, 200 pages

8 commentaires:

  1. Merci Dominique pour cette référence, que j'ajoute à ma liste de livres à lire.
    Dans le même ordre, je te recommande "Si nous vivions en 1913" d'Antoine Prost. Beaucoup d'idées reçues y sont démontées, c'est un livre très instructif. Et non, ce n'était pas mieux avant ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le tuyau, je fonce à la librairie la plus proche…

      Supprimer
  2. Je confirme tout ce qui a été dit :)
    Nos aieux étaient bien souvent des agriculteurs, ça m'étonnerait qu'ils se fassent une joie de partir en guerre alors que c'était la période des moissons ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Le maître ouvrage reste "Du Témoignage" de Jean Norton Cru.

    RépondreSupprimer
  4. "La vérité, première victime de la guerre".
    Merci pour ce signalement.
    Reste un petit mystère:le nom de l'une de vos librairies favorites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je flâne souvent dans les divers rayons de la FNAC, celle du Forum des Halles et celle des Ternes. J'aime bien aussi la librairie Millepages, tout près de chez moi, qui est même ouverte le dimanche matin !

      Supprimer
  5. Merci Dominique des coordonnées de ce livre ; il aborde la Grande guerre de manière originale ; à lire donc.
    Ce petit livre « Si nous vivions en 1913 » est intéressant, c’est le texte d’une chronique que nous entendions tous les matins sur France-Inter en 2013.
    Je crois que nous allons être submergés par une vague historique (ouvrages, émissions, expo etc) encore plus importante encore que la commémoration du bi-centenaire. Si vous ne connaissez pas encore ce site web, allez au http://centenaire.org/fr
    Dans ma petite commune angevine, je suis en train de créer une association, initiée par l’évènement, avec entre autre activité, aider les CM2 de nos deux écoles, à faire le lien généalogique entre eux et les papys de leurs grands-parents et bien d’autres choses encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour cousin et bravo pour ton initiative. Tiens-nous au courant.

      Supprimer